Comment bien choisir son vin en fonction du plat ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le choix du vin idéal pour accompagner les plats n’est pas du tout aisé. C’est un art que tout le monde ne maitrise pas. Afin de rehausser les saveurs et de donner plus de plaisir, l’accord mets-vin doit respecter un certain nombre de règles. Découvrez dans cet article tous les conseils pour réussir votre accord mets-vin.

Équilibrer les saveurs

Le vin idéal pour accompagner un plat est celui-là qui n’a pas le dessus sur le plat. Et vice versa. L’idéal est qu’il y ait une sorte d’harmonie entre le mets et le vin que l’on boit. De ce fait, il faudra donc équilibrer les saveurs. Et c’est d’ailleurs le plus complexe à faire lorsqu’il s’agit de l’accord mets-vins.

A lire aussi : Les bienfaits d’une sauce Reblochon sur la santé

La meilleure astuce pour trouver l’équilibre est de comparer les saveurs. Le choix du vin devra se faire en fonction de la saveur du plat. Ainsi, pour un plat à notes poivrées par exemple, vous pourrez choisir un vin aux notes poivrées également. Par ailleurs, pour des plats de gibier, vous pourrez les accompagner avec un pic saint loup vin, de préférence fumé.

L’idéal est de créer une harmonie entre les aromes et les saveurs. En mettant en pratique cette astuce, vous avez la garantie de réussir votre accord mets-vin.

A voir aussi : Comment choisir sa bière ?

Maitriser la composition

On distingue plusieurs types de vin en fonction de leurs compositions. Pour bien choisir le vin qui ira le mieux avec votre plat, il est important de bien connaitre sa composition. Ainsi, on distingue deux grandes familles de vin. La première famille est celle des cépages rouges et la seconde est celle des cépages blancs.

Cependant, chacune de ces catégories présente des caractéristiques qu’il faudrait maitriser notamment :

  • Le terroir : il influence la qualité du raisin et par conséquent du vin ;
  • Les aromes : ils dépendent de la zone où le raisin a été produit ;
  • Le millésime : il désigne l’âge du vin à partir de la récolte du raisin. Notez que les vins vieux développent des caractéristiques très intéressantes ;
  • Le cout : le cout est une caractéristique très importante pour reconnaitre la qualité du vin. Néanmoins, tous les vins onéreux ne sont pas de bonnes qualités.

Maitriser la succession des vins lors des repas

Le vin s’invite à table, mais ne se consomme pas au hasard. Il existe un ordre en ce qui concerne sa dégustation.

Dans la gastronomie, les règles veulent que les mets soient consommés de l’entrée au dessert en passant par le plat de résistance. Il en est de même pour le vin.

Il est recommandé de consommer le vin mousseux en premier, avant même le plat d’entrée. Celui-ci aura pour but de titiller le palais et d’augmenter l’appétit. Vous pourrez ensuite enchainer avec un vin blanc ou rosé avant de déguster le plat de résistance. Pour accompagner le plat de résistance et introduire le dessert, le vin rouge est idéal. Et pour terminer, vous pouvez boire un vin moelleux.

Outre cela, le degré d’alcool dans le vin est également à considérer. Il va en augmentant jusqu’à la fin du repas. L’on savoure donc à table le vin du plus jeune au plus vieux. Par contre, le taux d’acidité lui descend au fur et à mesure. L’on consomme donc du plus acide au plus sucré.

En résumé, un vin bien choisi met en valeur le plat dégusté. N’hésitez donc pas à mettre en pratique les conseils ci-dessus afin de surprendre vos invités.

Partager.