4 raisons pour lesquelles tout le monde devrait manger bio

Les besoins d’une plus grande production ont poussé de nombreux géants agricoles à user de nombreuses stratégies comme les OGM ou les pesticides. Cela n’est pas sans conséquence sur la santé. De plus en plus de personnes décident donc de se tourner vers une alternative plus saine qui est de manger bio. Découvrez 4 bonnes raisons qui justifient cela.

Quels avantages à manger bio ?

Les aliments et produits bio occupent une place de plus en plus importante dans les rayons des supermarchés. L’agriculture bio veut principalement permettre aux consommateurs de pouvoir se nourrir en toute quiétude. La recette : réduire considérablement l’utilisation les pesticides et produits chimiques afin d’avoir des cultures plus saines. De quoi pousser les sceptiques à joindre les rangs. Mais c’est bien parce que le bi a plein de mérites.

Manger bio: meilleur pour la santé

Ne contenant qu’une quantité très négligeable de résidus de pesticides et de métaux lourds, les produits bio réduisent la présence des substances toxiques dans notre corps. Certains produits de la culture conventionnelle ont même quelques fois été source d’intoxication alimentaire. Les produits bio contiennent beaucoup d’antioxydants et de polyphénols, des éléments qui sont très bons pour la santé. Ces substances réduisent les risques d’accidents cardio-vasculaires, de cancer et ont de nombreux avantages sur le plan nutritif. Les produits bio sont réputés aussi pour contenir plus de vitamines et d’oligo-éléments.

L’agriculture bio est plus protectrice de l’environnement

L’agriculture a un rapport très étroit avec la qualité de l’environnement. À une époque où des nombreuses voix s’élèvent pour avoir un environnement plus propre, se tourner vers le bio est une solution plus que salutaire. En effet, l’agriculture biologique ne pollue pas à la différence de l’agriculture traditionnelle qui utilise pesticides, désherbants, molécules de synthèse. Ces composants à la longue provoquent l’érosion des terres et leur appauvrissement. L’agriculture bio consomme moins d’eau en raison de la superficie qu’elle occupe et de son aspect non industriel. Le bio a donc un impact plus que positif sur l’environnement. Il a un effet sur la fertilité et la préservation de la biodiversité ainsi que sur la qualité des eaux.

La qualité des aliments bio

Cultivés dans de meilleures conditions et bénéficiant d’attention plus particulière, les aliments bio sont réputés pour être plus délicieux que ceux issus de l’agriculture industrielle. Une autre raison favorise cette différence de saveurs. Les produits bio se récoltent à maturité afin de leur donner suffisamment le temps de mûrir. Ceux issus de l’agriculture conventionnelle en raison de besoins industriels ne vont jamais à maturité et de multiples astuces vont être utilisées afin d’accélérer celle-ci. Arrivés à terme, les produits bio contiennent donc de nombreux éléments nutritifs.

Le bio facteur de développement local

Produire bio favorise l’emploi. Il est estimé à près de 30 % d’emplois créés en plus. Pour les petites communautés, il permet le développement de l’économie locale. En effet, les produits bio cultivés sont le plus souvent vendus sur le marché local. Les importations sont ainsi réduites laissant place à des échanges commerciaux locaux.

Bien manger, une nécessité ou une obsession ?

L’alimentation est une question à laquelle on s’intéresse depuis de nombreuses années, mais depuis peu, elle est plus qu’une simple question. En effet, avec le constat d’une espérance de vie plus courte et l’apparition de nouvelles maladies, la question de l’alimentation est au cœur de toutes les discussions. De nombreux régimes et concepts alimentaires sont apparus pour permettre à chaque personne de choisir son propre mode d’alimentation et de bien manger. Malheureusement, la volonté de bien manger peut avoir une importance variable d’une personne à une autre et peut parfois prendre une ampleur démesurée. Se pose alors une question : est-ce que bien manger est une nécessité ou une obsession ?

Bien manger : une nécessité

Bien manger est une nécessité pour tout être humain, mais la définition que chacun donne à cette expression n’est pas la même. Ainsi, bien manger peut signifier manger équilibré pour certains, manger à satiété pour d’autres, et manger ce que l’on veut pour une autre partie de la population. Chacune de ses définitions a ses avantages, mais manger sain et équilibré est la définition standard.

Une alimentation saine et équilibrée est indispensable pour être en bonne santé au quotidien. Cela permet d’éviter certains problèmes tels qu’une hypertension, une mauvaise circulation sanguine, un diabète, ou le surpoids. L’alimentation saine équilibrée est donc une nécessité pour tout être humain. Mais il est également important de manger à satiété et de manger ce dont on a envie. Il faut alors trouver l’équilibre entre ces trois notions et les associer, en évitant cependant de consommer des aliments qui ne sont pas bons pour l’organisme. Mais bien manger peut dépasser le cadre de la nécessité.

L’obsession de bien manger

Il y a quelques années, dans les années 1900, un concept nouveau a vu le jour : l’orthorexie. Ce thème désigne l’obsession de bien manger, mais n’est pas réellement reconnu comme étant un trouble psychologique. Cependant, le concept semble bien réel puisque de nombreux cas rares sont disséminés à travers l’histoire. En effet, cette obsession à bien manger touche une partie de la population provoquant chez elle des comportements et des habitudes nuisibles à leur santé. Les personnes souffrant d’orthorexie ont pour habitudes de faire leurs courses elles-mêmes et de bien examiner les étiquettes des aliments qu’ils consomment. Ils cuisinent selon leurs propres modes de cuisson et mâchent outrageusement les aliments avant de les avaler.

Tous ces comportements n’ont rien de mauvais en soi, mais les conséquences qui en découlent le sont. Ceux-ci ne mangent plus en effet que ce qu’ils connaissent et peuvent alors se priver de nourriture, car ne sachant pas comment celle-ci a été cuisinée. Elles ne vont plus au restaurant, ne répondent pas de manière positive aux invitations et ne participent plus aux évènements. Elles s’isolent, se privent de nourritures, bannissent certains aliments de leur nutrition, et, en fin de compte, finissent pas souffrir de malnutrition.

Bien manger est une nécessité pour l’ensemble des êtres humains, car leur santé, leur bien-être, et leur espérance de vie en dépendent. Mais cela peut virer à l’obsession pour certaines personnes et avoir des conséquences graves sur leur santé et leur bien-être.