Comment réussir la transition au véganisme ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les effets néfastes des aliments industrialisés sur la santé de l’homme ne sont plus à démontrer. Pour préserver leur santé, certaines personnes font alors le choix d’un régime alimentaire sain comme le véganisme. Basé sur un concept de protection de l’environnement, il priorise la consommation des aliments naturels.

Mais s’il faut adopter de bonnes habitudes alimentaires, il est aussi essentiel d’assurer un bon apport des éléments nutritifs. De fait, le choix de passer au régime végan doit être bien mûri, et les dispositions doivent être prises pour maintenir une bonne santé. Si vous désirez donc devenir végan, trouvez dans cet article comment vous y prendre.

A lire également : Le raffinement comme principal ingrédient de vos réceptions

Manger végétarien

La transition au véganisme nécessite une modification progressive, et complète des habitudes alimentaires. Il faudra apprendre à manger comme les végétariens, c’est-à-dire manger des plats exempts de poisson, de fruits de mer, et de viande. Pour y parvenir, vous pouvez vous abonner à un restaurant vegan à Paris, ou décider de cuisiner vous-même les plats.

Les recettes sont assez simples et vous pouvez par exemple vous procurer des livres de cuisine propres au régime végétarien. En lieu et place des morceaux de viande, ou du poisson, apprenez à cuisiner du tofu ou des steaks de seitan. Avec ce régime, les légumes et les céréales occuperont de plus en plus de place dans vos assiettes. Il va falloir vous ravitailler suffisamment en quinoa, en millet, en boulgour, en lentilles, en pois chiche, etc.

Lire également : Déjeuner au bureau : Et si on commandait un plateau-repas ?

Grâce à ce mode alimentaire végétarien, le privilège vous est donné de monter des plats originaux et uniques. En effet, pour optimiser la conservation des nutriments lors de la cuisson au feu, tous les aliments sont cuits ensemble. Ce mode de cuisson procure une saveur exceptionnelle aux mets, et vous prendrez plaisir à savourer le couscous végétarien, le burger aux lentilles, la moussaka, etc.

Consommer les bonnes huiles

Il ne faut pas le nier, les végans sont de grands respectueux et protecteurs de la nature avec tout ce qu’elle renferme. Cependant, il faut reconnaitre que leur mode de vie les expose à une carence en zinc, en vitamines B12 et en oméga 3. Par précaution, il est alors recommandé de consommer les huiles d’olive, de noisette, de colza, etc.

Exclure les produits laitiers d’origine animale

À l’image du lifestyle vegan, le véganisme exclut la consommation de tout produit d’origine animale. En réalité, le véganisme a un concept basé sur la protection des animaux. De fait, le végan se prive de la consommation de tout aliment dont la production susciterait une quelconque maltraitance aux animaux. Finis donc le café au lait, la pizza au fromage fondant, etc.

Il est vrai que l’abandon de certaines habitudes n’est pas chose aisée ; mais sachez qu’il existe de nombreux autres aliments qui peuvent remplacer le lait. De façon progressive, utilisez du lait d’origine végétale à la place du lait qui est trait des animaux. Comme produits laitiers végétaux, il y a l’avoine, l’épeautre, la châtaigne, etc. La bonne nouvelle est que certains de ces laits végétaux ont une forte teneur en calcium, en vitamine B12 et D.

Si vous aimez le fromage, vous pouvez toujours en prendre. Assurez-vous simplement que le lait ayant servi à la préparation de ce fromage soit d’origine végétale. Et il serait aussi intéressant que la production agricole soit de type bio. Le fromage végétal biologique ne contient ni gluten ni cholestérol, et vous en trouverez avec différentes recettes.

Partager.