Le vin en cuisine : bien choisir le vin à associer avec sa préparation culinaire

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Afin de bien choisir le vin à utiliser pour votre préparation culinaire, vous devez comprendre les caractéristiques du vin en vous référant aux caractéristiques du cépage utilisé pour sa fabrication. Pour faire simple, on va distinguer les vins en deux familles en fonction de leur cépage.

Les cépages principaux pour les vins rouges

Regardez votre bouteille de vin rouge et essayez de voir à partir de quel cépage il est fabriqué. Cette boisson peut être faite à partir :

A voir aussi : Les astuces pour apprécier un vin pendant les fêtes de fin d'année

  • De cabernet sauvignon : ce cépage, lorsqu’il est jeune, laisse des arômes de cassis, de mûre et on peut parfois ressentir un léger goût de poivron. Ce vin rouge jeune peut alors se marier avec un plat à base de veau ou de porc. Lorsque le vin prend l’âge, ses tanins se feront plus ressentir, ce qui fait qu’on privilégiera un plat de viande rouge pour l’utiliser,
  • A découvrir également : Comment faire lever du persil rapidement ?

  • De merlot : on a ici un vin aux arômes fruités, notamment de fruits rouges et noirs. Ce cépage a la particularité d’être puissant, mais aussi souple et rond. On peut donc se permettre de le rajouter à des plats plus élaborés avec de la viande de bœuf ou une côte de veau pour un mariage réussi,
  • De pinot noir : il s’agit d’un cépage qui donne un vin peu chargé en tannins et plus fin. Il peut avoir un goût fruité ou boisé en fonction de son âge. Prenez donc une petite gorgée pour vraiment identifier le goût du vin. En tout cas, les arômes du pinot noir donne un parfait équilibre avec les arômes des viandes en sauce et des grillades. On peut également choisir ce vin pour préparer des filets de saumon,
  • De la syrah : avec ce cépage, on a un vin bien puissant et bien tannique. À la dégustation, vous pouvez ressentir des notes poivrées et aussi des touches fruitées et aromatiques. De par sa puissance, on choisit le vin à base de syrah pour des préparations de gibiers.
  • De grenache : on a ici un cépage qui donne du vin fort, floral ou boisé. Si vous voyez que le vin est fait à partir de grenache noir, les arômes iront plus sur les goûts boisés. Dans ce cas, choisissez du porc, de l’agneau ou de la volaille pour accompagner ce vin rouge.

Les cépages principaux pour les vins blancs

Avez-vous envie de tester le vin blanc en cuisine ? Il faudra également bien prendre en compte les caractéristiques du cépage de la bouteille que vous avez choisi. Si vous avez pris :

  • Du chardonnay : Même si vous n’êtes pas un grand amateur de vin, vous allez facilement reconnaître le chardonnay par les notes fruitées allant sur le litchi, la pêche ou la poire qu’il laisse. De par cette spécificité, il serait judicieux de préparer un plat doux avec ce vin blanc comme un poulet cuit à la vapeur par exemple,
  • Du sauvignon blanc : ce cépage se caractérise par les arômes végétaux qu’il dégage. C’est le cas du Sancerre. Avec ces goûts, vous pouvez préparer un plat à base de volaille ou de viande blanche. Il est à préciser tout de même que le mariage « porc » et « sauvignon blanc » n’est pas toujours très réussi,
  • Du riesling : quand on dit « riesling », vous avez sûrement en tête l’Alsace. Ce vin alsacien a une forte acidité et laisse des notes de fruits, de fleurs et d’agrumes. C’est le choix idéal pour cuisiner une volaille,
  • Du gewürztraminer : on a ici un cépage alsacien et en boisson, on est plus sur des notes épicées mêlées à des saveurs fruitées et mielleuses. Ce vin blanc est utilisé dans de nombreux plats alsaciens comme la tarte à l’oignon ou la fondue vigneronne. Vous pouvez également vous permettre de choisir ce vin pour relever un plat exotique.
  • Du muscat blanc : les vins qui sont issus de cépage reflètent son origine, notamment la zone méditerranéenne. On peut donc percevoir des goûts d’orange, de rose, d’agrumes ou de raisins. Ce vin blanc se prête alors à différentes préparations tant bien sucrées que salées. Vous pouvez vous permettre de l’utiliser pour aromatiser un sabayon ou pour relever le goût d’un plat mijoté.

Cas des vins complexes

Si vous n’avez pas le palais très affûté, certains vins peuvent laisser place à la confusion. Les vins du château Margaux par exemple dégagent à la fois une certaine finesse et une complexité. Si vous avez pris du rouge, vous pouvez préparer un plat de gibier. Cependant, il se marie aussi très bien avec un plat plus travaillé avec de l’agneau de lait ou du foie gras de canard. Si vous voulez apporter plus de goûts à votre préparation à base de porc ou de volaille, privilégiez le pavillon blanc du château Margaux. Maintenant que vous connaissez comment choisir le vin pour votre préparation, passez sur le site de Comptoir des Millésimes pour prendre votre bouteille.

Les vins rosés et leurs accords en cuisine

Abordons à présent la question des accords entre les vins rosés et les plats que vous préparez avec soin. Les vins rosés offrent une palette de saveurs rafraîchissantes, idéales pour sublimer vos créations culinaires.

Commençons par les entrées légères, telles que les salades composées ou les carpaccios de poisson. Les vins rosés secs se marient admirablement bien avec ces mets délicats. Leur fraîcheur et leur vivacité apportent un équilibre subtil aux saveurs légères et acidulées de ces plats.

Pour les plats à base de volaille ou de viande blanche, optez pour un vin rosé demi-sec ou moelleux. Ces derniers ajouteront une touche d’élégance à votre repas en soulignant le goût délicat des viandes blanches tout en apportant une note fruitée agréable.

Si vous préparez des fruits de mer grillés ou des poissons cuisinés simplement, privilégiez un vin rosé sec et aromatique. Sa fraîcheur accompagnera harmonieusement la texture tendre du poisson tout en mettant en valeur ses arômes naturels.

En ce qui concerne les desserts, certains vins rosés moelleux peuvent s’avérer surprenants dans leur accord avec des douceurs sucrées comme une tarte aux fruits rouges ou un sorbet citronné. Le mariage entre l’acidité du vin et la douceur du dessert créera une expérience gustative originale.

Il faut assortir votre choix de vin avec l’intensité des épices et des herbes utilisées dans vos plats. Si vous cuisinez une recette épicée, un vin rosé sec aux notes exotiques sera un compagnon idéal pour apaiser les ardeurs du piment.

N’oublions pas que le choix du vin reste avant tout une affaire de goût personnel. N’hésitez pas à expérimenter et à faire confiance à votre propre palais pour trouver l’accord parfait entre votre préparation culinaire et le vin qui l’accompagnera.

Les vins rosés offrent une grande diversité d’accords en cuisine grâce à leur fraîcheur, leur légèreté et leurs arômes délicats. Que ce soit avec des entrées légères, des plats principaux ou même des desserts sucrés, vous saurez trouver parmi cette palette de vins celui qui sublimera vos créations culinaires avec élégance et harmonie.

Les vins effervescents : des bulles pour sublimer vos plats

Lorsqu’il s’agit de choisir le bon vin pour accompagner un plat, les vins effervescents sont souvent négligés au profit des vins tranquilles. Pourtant, ces bulles délicates peuvent apporter une véritable dimension gastronomique à votre repas.

Il faut souligner que les vins effervescents ne se limitent pas uniquement aux apéritifs et aux desserts. Ils peuvent aussi être appréciés tout au long du repas et s’accorder avec une grande variété de mets.

Pour commencer en douceur, optez pour un champagne brut ou extra-brut. Sa fraîcheur et son acidité équilibrée en font un allié idéal pour les fruits de mer tels que les huîtres ou encore les langoustines. Les notes minérales du champagne rehausseront la saveur iodée des crustacés et accentueront leur goût délicat.

Si vous préférez une option moins traditionnelle mais tout aussi raffinée, tournez-vous vers un crémant d’Alsace brut. Ce vin pétillant offre des arômes floraux subtils qui se marient à merveille avec des plats plus légers comme les salades composées ou encore les carpaccios de poisson. Sa vivacité en bouche réveillera vos papilles et donnera du relief à vos préparations culinaires.

Mais ne sous-estimez pas non plus le pouvoir des bulles lorsqu’il s’agit d’accompagner des plats plus consistants ! Un blanc de blancs millésimé, par exemple, peut être un choix audacieux mais judicieux pour sublimer un plat à la fois riche et élégant. Pensez aux volailles de prestige comme le chapon ou la pintade farcie, dont les saveurs sont magnifiées par la finesse et l’effervescence du vin.

N’oublions pas les vins effervescents rosés qui apportent une touche de romantisme à vos repas. Leur couleur délicate et leurs arômes fruités en font des partenaires idéaux pour des plats plus exotiques tels que les sushis ou encore les plats épicés d’inspiration thaïlandaise. Leur légèreté équilibre harmonieusement l’intensité des épices et crée une expérience gustative unique.

Ne sous-estimez jamais le potentiel des vins effervescents lorsqu’il s’agit d’accorder votre vin avec vos plats. Leurs bulles délicates ajoutent une dimension festive à votre repas tout en mettant en valeur les saveurs subtiles de vos préparations culinaires. Alors osez sortir des sentiers battus et explorez cet univers pétillant pour émerveiller vos papilles !

Partager.