Le vin en cuisine : bien choisir le vin à associer avec sa préparation culinaire

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Afin de bien choisir le vin à utiliser pour votre préparation culinaire, vous devez comprendre les caractéristiques du vin en vous référant aux caractéristiques du cépage utilisé pour sa fabrication. Pour faire simple, on va distinguer les vins en deux familles en fonction de leur cépage.

Les cépages principaux pour les vins rouges

Regardez votre bouteille de vin rouge et essayez de voir à partir de quel cépage il est fabriqué. Cette boisson peut être faite à partir :

A lire en complément : La truffe, le cadeau gourmand à offrir absolument ?

  • De cabernet sauvignon : ce cépage, lorsqu’il est jeune, laisse des arômes de cassis, de mûre et on peut parfois ressentir un léger goût de poivron. Ce vin rouge jeune peut alors se marier avec un plat à base de veau ou de porc. Lorsque le vin prend l’âge, ses tanins se feront plus ressentir, ce qui fait qu’on privilégiera un plat de viande rouge pour l’utiliser,
  • De merlot : on a ici un vin aux arômes fruités, notamment de fruits rouges et noirs. Ce cépage a la particularité d’être puissant, mais aussi souple et rond. On peut donc se permettre de le rajouter à des plats plus élaborés avec de la viande de bœuf ou une côte de veau pour un mariage réussi,
  • De pinot noir : il s’agit d’un cépage qui donne un vin peu chargé en tannins et plus fin. Il peut avoir un goût fruité ou boisé en fonction de son âge. Prenez donc une petite gorgée pour vraiment identifier le goût du vin. En tout cas, les arômes du pinot noir donne un parfait équilibre avec les arômes des viandes en sauce et des grillades. On peut également choisir ce vin pour préparer des filets de saumon,
  • De la syrah : avec ce cépage, on a un vin bien puissant et bien tannique. À la dégustation, vous pouvez ressentir des notes poivrées et aussi des touches fruitées et aromatiques. De par sa puissance, on choisit le vin à base de syrah pour des préparations de gibiers.
  • De grenache : on a ici un cépage qui donne du vin fort, floral ou boisé. Si vous voyez que le vin est fait à partir de grenache noir, les arômes iront plus sur les goûts boisés. Dans ce cas, choisissez du porc, de l’agneau ou de la volaille pour accompagner ce vin rouge.

Les cépages principaux pour les vins blancs

Avez-vous envie de tester le vin blanc en cuisine ? Il faudra également bien prendre en compte les caractéristiques du cépage de la bouteille que vous avez choisi. Si vous avez pris :

A découvrir également : Les plats à emporter rencontrent un vif succès

  • Du chardonnay : Même si vous n’êtes pas un grand amateur de vin, vous allez facilement reconnaître le chardonnay par les notes fruitées allant sur le litchi, la pêche ou la poire qu’il laisse. De par cette spécificité, il serait judicieux de préparer un plat doux avec ce vin blanc comme un poulet cuit à la vapeur par exemple,
  • Du sauvignon blanc : ce cépage se caractérise par les arômes végétaux qu’il dégage. C’est le cas du Sancerre. Avec ces goûts, vous pouvez préparer un plat à base de volaille ou de viande blanche. Il est à préciser tout de même que le mariage « porc » et « sauvignon blanc » n’est pas toujours très réussi,
  • Du riesling : quand on dit « riesling », vous avez sûrement en tête l’Alsace. Ce vin alsacien a une forte acidité et laisse des notes de fruits, de fleurs et d’agrumes. C’est le choix idéal pour cuisiner une volaille,
  • Du gewürztraminer : on a ici un cépage alsacien et en boisson, on est plus sur des notes épicées mêlées à des saveurs fruitées et mielleuses. Ce vin blanc est utilisé dans de nombreux plats alsaciens comme la tarte à l’oignon ou la fondue vigneronne. Vous pouvez également vous permettre de choisir ce vin pour relever un plat exotique.
  • Du muscat blanc : les vins qui sont issus de cépage reflètent son origine, notamment la zone méditerranéenne. On peut donc percevoir des goûts d’orange, de rose, d’agrumes ou de raisins. Ce vin blanc se prête alors à différentes préparations tant bien sucrées que salées. Vous pouvez vous permettre de l’utiliser pour aromatiser un sabayon ou pour relever le goût d’un plat mijoté.

Cas des vins complexes

Si vous n’avez pas le palais très affûté, certains vins peuvent laisser place à la confusion. Les vins du château Margaux par exemple dégagent à la fois une certaine finesse et une complexité. Si vous avez pris du rouge, vous pouvez préparer un plat de gibier. Cependant, il se marie aussi très bien avec un plat plus travaillé avec de l’agneau de lait ou du foie gras de canard. Si vous voulez apporter plus de goûts à votre préparation à base de porc ou de volaille, privilégiez le pavillon blanc du château Margaux. Maintenant que vous connaissez comment choisir le vin pour votre préparation, passez sur le site de Comptoir des Millésimes pour prendre votre bouteille.

Partager.