Comment fonctionne un four traditionnel ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le four à dôme ou four traditionnel à bois est un outil utilisé depuis l’antiquité. Sa longévité est certainement due à ses remarquables performances. Dans le four à bois, le feu et le four occupent le même espace. Le principe consiste en ceci que le feu sèche la chambre de cuisson tandis que l’air chaud circule et longe la voûte. Ensuite, la chaleur dégagée par le feu est absorbée par l’ensemble du four. Étant donné qu’il faut du temps pour que la chaleur emplisse le four, il faut l’allumer une bonne heure avant utilisation.

Les types de cuissons d’un four traditionnel

Vous pouvez utiliser la cuisson avec feu avec la porte ouverte. Dans ce type de cuisson, les braises encore rougeoyantes sont maintenues au fond du four et disposées en couronne sur les contours de la sole. Les viandes, poissons ou pizzas sont ensuite disposés sur la partie nettoyée. La porte est ouverte pour que les braises ou le feu soient alimentés en oxygène et la cuisson s’effectue par le rayonnement de la flamme. Passez à l’action et achetez votre four en cliquant ici. C’est le type de cuisson idéal pour les grillades. Vous pouvez toutefois opter pour la cuisson sans feu avec la porte du four fermée. Dans ce cas, les braises sont retirées une fois que le four est chauffé. La porte est fermée pour conserver les calories une fois que la sole est nettoyée.

A lire également : Quel cadeau offrir à des amateurs de vin ?

Combiner les cuissons avec et sans feu dans un four traditionnel

Vous pouvez combiner les cuissons avec et sans feu. La courbe de la température diminuant très lentement, vous pouvez disposer de plus de 45 heures de cuisson. À condition de chauffer le four quelques heures. En respectant les mesures actuelles vous pouvez organiser une soirée et cuire une pizza en cuisson avec foyer ouvert. Ensuite, déposer une mijotée à consommer le lendemain en cuisson avec foyer fermé une fois la pizza retirée.

Les différents éléments constitutifs d’un four traditionnel

Un four traditionnel est composé de plusieurs éléments constitutifs. Le foyer permet la génération de la chaleur grâce à une combustion de bois ou de charbon. La sole est en contact direct avec les aliments et sur laquelle ils sont posés pour cuire. La voûte, quant à elle, a pour rôle de répartir la chaleur dans l’espace intérieur du four.

A lire en complément : 5 astuces pour réussir sa pizza fait-maison

Certains modèles disposent également d’un pare-feu qui protège des flammèches éventuelles lors de l’ouverture du four et empêche ainsi toute brûlure accidentelle. Des accessoires peuvent être ajoutés, tels que des grilles pour la cuisson à haute température ou encore un thermomètre pour contrôler celle-ci.

Vous devez bien entretenir votre four traditionnel afin qu’il fonctionne correctement et perdure dans le temps. Vous devez nettoyer les différents éléments constitutifs afin d’éviter tout risque d’incendie ou tout simplement une mauvaise odeur qui pourrait se dégager lors d’une prochaine utilisation.

Utiliser un four traditionnel peut sembler difficile au premier abord, mais il s’agit avant tout d’une question de maîtrise et surtout d’amour pour cet objet ancestral dont les recettes ne cessent jamais d’émerveiller nos papilles gustatives !

Les astuces pour entretenir et prolonger la durée de vie d’un four traditionnel

Pour prolonger la durée de vie d’un four traditionnel, pensez à bien l’entretenir. Voici quelques astuces pour y parvenir.

Il faut nettoyer régulièrement les éléments constitutifs du four. Pour cela, vous pouvez utiliser une brosse ou un chiffon sec et aspirer les résidus qui peuvent se trouver sur la sole. Pensez aussi à enlever les cendres restantes après chaque utilisation.

Il est recommandé de graisser légèrement la porte et ses charnières afin qu’elle s’ouvre ou se ferme plus facilement sans forcer dessus. Vous éviterez ainsi toute détérioration prématurée des pièces mécaniques.

Le choix du bois utilisé pour alimenter le foyer a aussi son importance dans l’entretien. Privilégiez toujours du bois sec et dur comme le chêne ou le hêtre plutôt que des essences tendres comme le sapin qui produisent beaucoup d’écorce et de résine. Ces dernières encrassent rapidement votre four traditionnel.

N’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour effectuer une vérification annuelle de votre appareil si vous avez constaté une anomalie pendant sa dernière utilisation.

En appliquant ces conseils simples mais efficaces, vous prolongerez considérablement la durée de vie de votre four traditionnel, outil indispensable pour tous ceux qui apprécient la cuisine authentique !

Partager.