La fabrication du rhum : une tradition caribéenne

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Vous aimez siroter le rhum. C’est une excellente idée puisque ce spiritueux doux activera vos sens gustatifs une fois que vous le prenez. Cependant, savez-vous que la fabrication du rhum est une tradition caribéenne ? Non certainement. C’est pourquoi vous devez consulter les informations contenues dans ce dossier pour découvrir la réponse. Vous verrez aussi quelques usages du rhum dans plusieurs domaines. Bonne exploration donc !

Comment la fabrication du Rhum est-elle une tradition caribéenne ?

Le rhum est un liquide éthylique obtenu par la fermentation et la distillation du jus de la mélasse ou de la canne à sucre. Il s’agit d’un spiritueux très répandu sur tous les continents du globe. Cependant, beaucoup de consommateurs ignorent que cette boisson est issue de la tradition caribéenne.

Lire également : Astuces pour réussir la préparation des pâtes au pesto

Il faut donc un peu d’histoire pour rafraîchir la mémoire. Alors, vous devez savoir que le rhum provient au départ des colonies très anciennes de l’Angleterre plus précisément dans les Caraïbes. C’est donc dans ces régions que la fabrication commença avant de gagner d’autres contrées.

À vrai dire, c’est sur l’île de Barbade que le rhum trouve son berceau avant de parvenir à d’autres peuples. En effet, c’est dans cette cité insulaire que la plus ancienne Distillerie de Rhum de tous les temps a été repérée.   En termes d’années, vous pouvez retenir l’an 1703. C’est également là que les traces du mot « Rhum » sont perçues.

A lire aussi : Comment bien préparer son plateau de charcuterie ?

Comment le rhum se boit-il dans les Caraïbes ?

Dans les Caraïbes, le rhum ne se boit pas comme ça se fait actuellement. Après la fabrication de cette boisson, seules les grandes personnes avaient accès en raison de sa teneur en alcool. En effet, ce spiritueux est capable de vous mettre dans un état d’ébriété après quelques minutes.

Les enfants tout comme les jeunes immatures ne devraient pas y toucher afin de ne pas commettre de forfaits. Il existait donc d’autres jus de fruits exquis qu’ils pouvaient prendre. Les personnes âgées en consommaient avec modération.

Dans le même temps, le produit est utilisé à des fins médicinales. Comprenez par là qu’il s’agit du traitement d’un mal plus précisément d’une affection de gorge. Dans ce cas, la boisson est mise dans une autre qui est chaude pour être consommée comme du thé. D’autres éléments s’y ajoutent pour former un produit complet. C’est le cas du miel, du sucre et du citron.

Existe-t-il d’autres traditions du rhum ?

fabrication du rhum

Le rhum ne possède pas seulement une tradition caribéenne. Il existe au total quatre transmissions séculaires en rapport avec cette boisson ancienne. En dehors de la première décrite, vous aurez également la tradition française. Il s’agit ici du Rhum connu sous le nom d’Agricole. Même dans ce cas, tout provenait presque des Caraïbes.

Cette fois-ci, vous aurez à faire avec la Guadeloupe et la Martinique. Cependant, du Rhum agricole peut être identifié sur l’île Maurice, sur celle d’Haïti ou sur Marie Galante. En dehors de cette tradition, le rhum provient également des sources hispaniques. C’est ce qui se fabriquait dans cette tradition qui a inspiré les producteurs du nouveau Rhum produit en France.

La principale zone de production de ce spiritueux issu de cette source implique toute l’Amérique du Sud. Deux îles peuvent être connues à cet effet : Cuba et République dominicaine. Enfin, vous aurez le rhum provenant de la tradition Portugaise qui est aussi ancienne.

Que savoir plus sur le rhum ?

Le rhum n’est pas simplement une boisson à siroter. C’est également un produit qui est utilisé en art culinaire. Par exemple, un rhum blanc agricole peut vous permettre de préparer des mets salés. Vous pouvez faire usage de cette boisson pour cuisiner des poissons au piment et au citron.

Il est possible d’utiliser cette boisson avec les produits maritimes comme les crevettes qui peuvent être accompagnées de lait de coco. Retenez qu’il existe plusieurs types de rhum. Entre autres, il y a le modèle blanc, vieux ou ambré… Il est possible d’arranger cette boisson en le mélangeant avec certains fruits ou épices.

C’est le cas par exemple de l’ananas qui peut être mélangé avec le rhum afin de fabriquer une boisson en grande quantité. Ce qui peut être utilisé lors des grandes fêtes de réjouissance. L’usage du rhum est remarqué en cocktail. Ici, vous mélangerez d’autres boissons alcoolisées avec votre spiritueux pour plus de saveurs.

Quels sont les différents types de rhum produits dans les Caraïbes ?

Quand on parle de rhum, les Caraïbes sont incontestablement la région qui vient à l’esprit. C’est ici que se trouvent les distilleries réputées pour leur savoir-faire artisanal et leurs méthodes traditionnelles de fabrication du rhum. Mais quels sont donc les différents types de rhum produits dans cette région fascinante ?

Il y a le rhum agricole. Ce type de rhum est fabriqué à partir du jus frais de canne à sucre pressé, contrairement au rhum traditionnel qui est produit à partir de mélasse, un sous-produit issu du processus de raffinage du sucre. Le rhum agricole offre ainsi des saveurs plus végétales et herbacées, avec une complexité aromatique unique.

Nous avons le rhum traditionnel ou industriel. Il s’agit d’un assemblage réalisé à partir de différentes variétés et provenances de mélasse fermentée puis distillée. Les techniques utilisées varient selon les distilleries et peuvent inclure la distillation en colonne ou en alambic.

Il existe aussi le rhum vieux ou âgé. Celui-ci bénéficie d’une période de maturation en fûts avant d’être embouteillé. Cette étape permet aux arômes complexes et subtils du bois des fûts (généralement en chêne) d’enrichir le profil gustatif du rhum.

Pensez à bien « millésimes », des éditions spéciales produites lorsqu’une année particulière a été exceptionnelle pour la production de rhum. Ces millésimes offrent aux amateurs une occasion unique de découvrir des saveurs uniques et d’apprécier le caractère spécifique d’un cru particulier.

Les Caraïbes sont une véritable terre promise pour les amateurs de rhum. Entre rhum agricole, traditionnel, vieux et millésimé, il y en a pour tous les goûts et toutes les découvertes.

Quelles sont les étapes de fabrication du rhum traditionnel caribéen ?

Quelles sont les étapes de fabrication du rhum traditionnel caribéen ? C’est une question essentielle pour comprendre tout le processus qui se cache derrière cette boisson envoûtante. Voici donc un aperçu des différentes étapes clés de la fabrication du rhum dans les Caraïbes.

Tout commence par la récolte de la canne à sucre, véritable trésor végétal des îles tropicales. Les agriculteurs locaux sélectionnent avec soin les variétés de canne à sucre les plus adaptées à leur terroir. Une fois arrivée à maturité, la canne est coupée puis transportée rapidement vers le moulin où elle sera broyée afin d’extraire son précieux jus.

Le jus de canne obtenu, appelé vesou ou guarapo, est alors soumis à un processus de fermentation. Dans certaines distilleries, on ajoute aux cuves fermentaires une levure spécifique qui permettra d’obtenir des arômes et saveurs caractéristiques au rhum produit sur place. La durée exacte de fermentation varie selon le type et l’intensité aromatique souhaités pour le rhum final.

Une fois que la fermentation s’est accomplie et que les sucres ont été transformés en alcool par l’action des levures, vient ensuite l’étape cruciale : celle de la distillation. Il existe deux principales méthodes utilisées dans les Caraïbes : la distillation en colonnes (ou colonnes continues) et celle en alambic (aussi appelée méthode pot still).

La distillation en colonnes est privilégiée pour obtenir des volumes importants tout en contrôlant finement le degré d’alcool du rhum. Cette méthode permet aussi d’avoir un profil aromatique plus léger et une texture plus douce.

En revanche, la distillation en alambic est appréciée pour sa capacité à préserver les arômes complexes et puissants des matières premières. Ce procédé traditionnel donne naissance à des rhums au caractère distinctif, souvent considérés comme étant parmi les meilleurs dans leur catégorie.

Une fois la distillation achevée, le rhum passe ensuite par une période de repos • appelée ‘maturation’ • pendant laquelle il vieillit en fûts de chêne. C’est durant cette phase que se développent les arômes subtils provenant du bois et que s’opère une harmonie entre l’alcool et le temps qui passe.

Après avoir atteint son plein potentiel aromatique, le rhum est filtré puis embouteillé avec soin avant de rejoindre nos verres avidement attendus. Chaque gorgée renferme alors toute l’histoire exceptionnelle des Caraïbes ainsi que le talent inimitable des maîtres artisans qui ont façonné ce délicieux élixir ambré.

La fabrication du rhum traditionnel caribéen est donc un processus complexe où chaque étape compte. De la récolte méticuleuse de la canne à sucre jusqu’à l’embouteillage final, tout est fait pour obtenir un produit raffiné qui ravira les palais exigeants des amateurs éclairés.

Partager.