L’importance du contrôle de température et d’humidité dans la cave à vin

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Assurer la bonne conservation du vin passe par un contrôle rigoureux de la température et du taux d’humidité de la cave. Cette boisson requiert effectivement des conditions environnementales strictes pour exprimer pleinement son potentiel. Une surveillance attentive des paramètres clés permet de préserver au mieux la qualité aromatique et gustative des bouteilles. Une stabilisation optimale des facteurs favorise vieillissement correct du vin.

Des paramètres précis de la température et de l’hygrométrie

La température et l’humidité dans une cave à vin doivent respecter des valeurs précises afin de garantir une bonne conservation du vin. La température optimale se situe entre 10 et 15°C. Cette fourchette fraîche ralentit le vieillissement du vin tout en évitant les cristallisations indésirables. Une température supérieure accélère les réactions chimiques responsables du vieillissement, altérant sa qualité. Une température inférieure peut causer le colmatage du liège par cristallisation des tartrates. 

A voir aussi : Quantité de foie gras par invité : conseils pour bien doser

Quant au taux d’humidité, il doit se situer dans une fourchette comprise entre 70 et 85%. Un air trop sec risque d’assécher le liège des bouteilles, perturbant l’étanchéité. En revanche, un air trop humide favorise le développement de moisissures nocives. Grâce à ces paramètres, le vin trouvera des conditions environnementales favorables à son épanouissement aromatique et gustatif. Les composés volatiles responsables de ses arômes seront préservés dans l’air de la cave tandis que les tanins et le sucre resteront équilibrés. Il est ainsi crucial de savoir quels sont les différents type de cave à vin. Vous pourrez alors opter pour le modèle offrant les meilleures fonctionnalités.

Un suivi rigoureux

Pour assurer un suivi rigoureux des conditions dans la cave, il est indispensable d’avoir recours à un hygromètre-thermomètre. Cet appareil permet de mesurer en continu et avec précision la température et le taux d’humidité. Il est muni de sondes qui captent les informations ainsi qu’un afficheur qui indique les valeurs mesurées. L’hygromètre-thermomètre doit être placé à mi-hauteur des étagères, loin des sources de chaleur (radiateurs, ensoleillement…) ou d’humidité (murs humides, fuites d’eau…). Il faut également veiller à ce qu’il soit à l’abri de la poussière et des chocs. Cet instrument de mesure permet de détecter rapidement toute dérive des paramètres par rapport aux valeurs recommandées. 

Lire également : Les secrets nutritifs et culinaires de la racine d'endives

En cas de température ou d’humidité trop élevée/basse, des équipements correcteurs doivent être utilisés :

  • Climatiseur, ventilateur : pour réduire la température et l’humidité
  • Humidificateur : pour ajouter de l’humidité dans l’air s’il est trop sec
  • Déshumidificateur : pour aspirer l’humidité excédentaire s’il y a trop d’humidité.

Un suivi régulier via un hygromètre-thermomètre et la mise en place au besoin d’équipements correcteurs permettent donc de maintenir des conditions optimales dans la cave à vin.

Une installation spécifique 

Pour assurer un contrôle optimal de la température et de l’humidité dans une cave à vin, il est préférable de disposer d’une installation spécifique dédiée. Les caves à vin thermorégulées sont dotées de sondes, de climatiseurs et d’humidificateurs/déshumidificateurs automatisés. Ces éléments sont reliés à un boîtier de régulation. Ils servent à stabiliser et à maintenir en continu les paramètres dans la fourchette optimale, quelles que soient les conditions extérieures. Les sondes mesurent en temps réel la température et l’humidité ambiante tandis que le boîtier de régulation compare ces valeurs aux seuils programmés par l’utilisateur. Si les valeurs réelles s’écartent des paramètres programmés, la cave à vin agit automatiquement via ses équipements.

Partager.