L’engagement en faveur du bien-manger, une préoccupation croissante de la grande distribution

La thématique du bien-manger est devenue centrale dans nos sociétés, touchées par des phénomènes d’obésité et de surpoids jamais connus auparavant. En cause, la consommation de produits sucrés, les aliments gras et une mauvaise éducation alimentaire. Si la responsabilité incombe au consommateur, des acteurs de la grande distribution se mobilisent pour faire face au problème. Ainsi désormais, des produits comme les lardons fumés & allumettes, les biscuits, les boissons gazeuses ou encore les bonbons se vendent sous des formes respectueuses de la santé, soit qu’ils soient bio, soit qu’ils soient allégés de ce qui les rend potentiellement nocifs sous leur version originale. 

Les lardons, produit très utilisé qui a mauvaise presse

Typiquement, un produit comme les lardons et allumettes se révèle basique dans l’alimentation de nombreux français. Qu’ils soient utilisés en salades, dans une recette de pâtes ou comme complément carné de tout autre plat, la réputation des lardons a pâti de la mauvaise qualité trop longtemps offerte dans la grande distribution, car intégrant une importante partie de matière grasse visible à l’œil. Voilà pourquoi des marques se sont mobilisées pour proposer des lardons sains, proposant des versions bio, allégée ou encore sans antibiotiques afin de garantir au consommateur une qualité supérieure pour cet aliment. 

A lire en complément : Quelle alimentation adopter pendant la grossesse ?

Les fruits et légumes, redorer le blason de la grande distribution en la matière

Ces dernières années ont vu la réputation des enseignes de la grande distribution s’étioler en ce qui concerne les fruits et les légumes qu’ils proposent dans leurs rayons. Provenance lointaine, qualité douteuse, apport nutritionnel pauvre, tout cela a créé un climat de méfiance, et poussé les consommateurs qui le peuvent à se tourner vers d’autres modes d’approvisionnement. Depuis, afin de proposer une réponse à cette défiance exprimée par les consommateurs, les supermarchés ont fait le pari de proposer une plus grande variété de fruits et légumes. Produits estampillés “origine France” et bio y figurent désormais en bonne place.

Lire également : Régime hyperprotéiné: est-ce que ça marche ?

Comments are closed.