Qu’est-ce qu’un bon café ? Les critères à connaître

Le café fait partie des denrées les plus vendues sur la planète. En France, plus de 60 % de la population préfère prendre du café à leur petit déjeuner au détriment du thé. Quand bien même chacun a ses propres goûts, un bon café tel le vin se déguste et il est possible de reconnaître un bon café. Cette reconnaissance se fera sur plusieurs critères, car sur le marché, il y a une multitude de variétés de café. Voici comment reconnaître le bon café !

Le bon café et les critères pour le prouver

La notion du bon café est relative. Ce qui importe beaucoup plus ici est que le café soit à votre goût. Lorsqu’on observe premièrement le café, il est quasiment impossible de savoir s’il est bon. Pour le café vert, on se basera sur son origine, son exploitant et son producteur de même que l’espèce du produit. En ce qui concerne l’espèce, on note deux espèces que sont l’Arabica et le Robusta. C’est évident qu’un Arabica de haute altitude soit bien meilleur qu’un autre d’une altitude moindre.

Lire également : Une reconversion professionnelle dans la pâtisserie

En effet, plus l’altitude est élevée, moins l’espèce sera caféinée et plus elle sera savoureuse. Les bons cafés sont cultivés à 1500 m d’altitude. Les méthodes de traitements du café vert entrent aussi dans la détermination de la qualité du café. Un café en grain haut de gamme et de meilleure qualité est cueilli à la main et non par la machine. Lorsque le café de qualité est sec, il a un grain qui possède une valeur d’humidité de 11 % environ. Ce dernier a une largeur comprise entre 4 et 8 mm.

A voir aussi : Les bonnes raisons d’engager un traiteur pour une soirée d’entreprise

Comment reconnaître un bon café torréfié ?

Si le café est déjà torréfié, il est toujours possible de savoir s’il est réellement bon. Pour y arriver, on tiendra compte de la forme du grain. Le bon grain du café torréfié ne présente pas de brisures. Une fois la torréfaction terminée, les fèves doivent rester si elles ne sont de fèves éléphants. Un bon café torréfié est aussi celui dont les grains ont une couleur homogène. Une couleur bien homogène atteste que les différents procédés se référant au traitement du café furent bien respectés. Dans ces procédés, il y a notamment la cueillette, la fermentation et la séparation des fèves.

Il faut noter que lors de la torréfaction d’un café de qualité, la pellicule des grains ne doit plus rester. Si elle ne disparaît pas, elle doit se transformer en sillon blanc que l’on peut apercevoir uniquement au milieu des grains du café. Pour un café nature, le sillon prend une teinte brunâtre et est quasiment invisible.

La fraîcheur du café

Le bon café garde toute sa fraîcheur. Lorsqu’il est bien frais, il n’est plus huileux ni brillant. Tout cela sera possible seulement s’il est bien conservé. Les grains de café de meilleure qualité sont aussi ceux qui n’ont pas été trop exposés à la lumière. Le bon café encore est celui qui n’a pas subi une torréfaction trop poussée. Enfin, vous devez bien analyser la poudre de café qui provient des grains. Un café de qualité s’effrite facilement quand il est transformé en poudre. Le goût du café dans la bouche déterminera finalement sa bonne ou mauvaise qualité selon chaque consommateur.

Comments are closed.