Les effets du coronavirus sur le marché des circuits-courts

La crise sanitaire frappe la planète depuis de nombreuses semaines. Alors que l’ensemble des secteurs sont touchés et que l’angoisse d’une pénurie alimentaire touche de nombreuses personnes, on constate une certaine tendance quant au recours au marché court pour s’approvisionner en produits frais. Un espoir pour les petits producteurs locaux qui pourrait ainsi écouler leurs productions.

La façon de consommer des Français a changé

Depuis le début du confinement, la façon de consommer des Français à évoluer. Certains souhaitant éviter au maximum les contacts avec la foule, utilisent les systèmes de drive proposés par les grandes surfaces. Pour d’autres, la solution consiste à se rendre chez le petit épicier du quartier, afin de faire fonctionner le commerce local.

A voir aussi : Manger cubain à Paris, c'est possible !

D’ailleurs, quelques épiceries fines sont spécialisées dans les produits étrangers, l’occasion de découvrir de nouveaux produits, si vous recherchez une épicerie proche de chez vous, rendez-vous sur ce site pour en savoir plus.

Le chef FLorent Ladeyn lance son épicerie solidaire

Toujours dans le but de proposer des produits locaux le chef Lillois, Florent Ladeyn, a lancé cette initiative solidaire, afin de proposer des produits locaux aux habitants. Il a donc mis en place une épicerie locale, en remplacement de son restaurant, afin de vendre les produits des producteurs de la région.

A lire en complément : Comment bien choisir son robot de cuisine

Cette épicerie n’est pas née pas hasard, c’est la continuité de son combat pour une alimentation plus vertueuse. Elle lui permet de financer ces dons quotidiens de plateaux repas pour le Centre hospitalier universitaire de Lille.

En effet, chaque jour, il distribue des repas, soit près de 200 repas par semaine offerts au CHRU. Mais ces dons ayant un coût, il a donc ouvert cette épicerie proposant à la vente des paniers contenant des fruits, des légumes, du pain, des œufs afin de financer les plats proposés au CHRU.

Internet et les réseaux sociaux pour écouler les productions locales

Nul doute que le coronavirus a changé la façon de consommer des Français. En effet, beaucoup court-circuitent les grandes surfaces et vont directement se servir auprès des producteurs locaux, qui proposent des services de vente directe à la ferme. Il est donc possible de trouver le nécessaire, fruits, légumes de saison, viande, lait, yaourt, œufs auprès des fermes proches de chez vous.

Certains producteurs utilisent les réseaux sociaux afin de faire connaître ces initiatives. A partir d’un certain montant, des agriculteurs proposent même une livraison à domicile. On constate également le boum pour les ruches et notamment la ruche qui dit oui, qui propose partout en France des points de ventes itinérants. Il suffit de commander en ligne ses produits, puis d’aller les récupérer dans un point de livraison proche de chez vous.

Les produits proposés proviennent de producteurs locaux de vos régions, ils sont frais et donc de saison. C’est donc l’occasion de vous faire plaisir tout en soutenant les agriculteurs et producteurs de votre région.

Comments are closed.